Obtenez jusqu'à 3000 € pour créer un compost de quartier ! Prolongation jusqu'au 1er décembre !
fr - nl
Je suis participant

Il y a trois règles d'or pour faire un bon compost.
Il y a aussi trois règles d'or pour être un bon composteur de quartier, les connaissez-vous ?


1. À la maison, bien trier vos matières.
Suivre les règles de tri du compost de quartier permet d'obtenir un compost de qualité dans de bonnes conditions. Bien que théoriquement, toute matière organique est compostable, le contexte urbain des composts de quartier impose certaines restrictions.
Voir la liste des déchets acceptés ou non.
Plus de détails sur les matières acceptées sont disponibles ici : voir le document, et sur les matières non acceptées là : voir le document.
Attention : Renseignez-vous toujours auprès du gestionnaire de votre compost pour être informé d'éventuelles règles de tri spécifiques à celui-ci.


2. Au compost, étalez vos matières fraîches et recouvrez-les de matières brunes (copeaux de bois, sciures, carton, feuilles mortes,...).
Pensez bien, lors de chaque visite au compost, à ne pas laisser vos matières en tas mais à bien les étaler puis à les recouvrir de matière brune, disponible normalement sur le site de compostage. Ces gestes sont importants, ils permettent de produire un compost de qualité. Idéalement, vos matières fraîches ne doivent plus être visibles après votre passage, dissimulées sous la couche de broyat que vous aurez déposée.
Voir les étapes à suivre lors du dépôt de vos matières. (L'étape 5 n'est pas indispensable.)
Pensez à demander à votre gestionnaire de compost où est stocké le broyat si vous ne le trouvez pas facilement.
S'il n'y a plus de broyat disponible, prévenez le responsable broyat de votre compost ou contactez-nous directement.
S'il manque un outil ou que la prise de broyat n'est pas pratique, parlez-en également à votre gestionnaire de compost, ou apportez une petite pelle/un petit seau qui pourrait améliorer la situation.
Astuce post-dépôt : placer un fond de matière brune dans votre seau avant de rentrer chez vous, ce dernier absorbera les odeurs et écoulements possibles lors de la conservation de vos matières à la maison.


3. Participer au moins une fois par an à une activité autour du compost (retournement, tamisage, apéro,...).
Participer à un compost de quartier, c'est aussi rejoindre un groupe de citoyens engagés et contribuer à sa dynamique. La plupart des composts de quartier sont des initiatives purement citoyennes. Des gestionnaires bénévoles et volontaires s'efforcent de faire vivre ces initiatives. Ils vous inviteront à participer aux retournements du compost qui ont lieu 3 à 4 fois par an selon l'activité du site de compostage. Merci de répondre présent à au moins une de ces invitations par an. Si vous n'avez pas la santé pour fourcher et pelleter le tas de compost, apportez du soutien moral aux travailleurs, un verre de jus ou quelque chose à grignoter ! C'est l'occasion de rencontrer d'autres habitants composteurs de votre quartier lors d'un moment convivial mais aussi de récupérer du compost mûr pour vos jardinières.


Vous êtes plein d'enthousiasme ? Rejoignez l'équipe de gestionnaires de votre compost !

Contact : pauline@wormsasbl.org ou 02 611 37 53