Appel à projet "Compost à l'école" jusqu'au 30 octobre 2020
fr - nl
Solutions mouchettes

QUE FAIRE FACE À DES MOUCHETTES ?

Il existe trois types de mouchettes qui peuvent nous gêner :

1. les sciarides ou mouches du vinaigre/terreau qui sont rapides, attirées par la lumière et qui se reproduisent très rapidement et en grand nombre. Elles ne se nourrissent pas dans votre vermi mais y pondent. Ce sont leurs larves qui se nourrissent de la matières organiques en décomposition jusqu'à leur stade de cocon.
2. les drosophiles ou mouches des fruits qui volent et avancent lentement, moins prolifiques et qui restent à proximité de leur source de nourriture fraîche et sucrée.
3. les psychodidées qui sont attirées par le bac à percolat car elles pondent dans l'eau stagnante.

Chaque mouchettes à donc ses préférences. Repérez-les pour pouvoir les contrer de la meilleure manière (par exemple vider le bac à percolat ne fera pas fuir les drosophiles et les sciarides).



La sciaride, la drosophile et la psychodidée.

Comment s'en débarasser ?

Les sciarides pondent dans la matière fraîche en décomposition. La mouchette ne vit qu'une semaine mais une femelle est capable de produire entre 50 et 300 oeufs à peine quelques heures après son éclosion. Les oeufs deviennent des larves 6 semaines plus tard qui se nourrissent de la matière. Les larves sortent ensuite de la matière, se chrysalident (pupe) sur les parois pour ensuite devenir une mouchette qui va se reproduire, pondre dans la vermi, etc...

Plusieurs solutions :

1. recouvrir les matières fraîches avec un géo-textile, un tapis en coco, un vieil essui de vaisselle, un vieux t-shirt ou tout autre textile. Ceci limitera l'accès à la ponte de la sciaride tout en laissant circuler l'air indispensable contre les mauvaises odeurs.
2. recouvrir les matières fraîches avec une couche de terreau ou de sable d'une épaisseur de 3 à 5 cm. En plus de limiter l'accès aux mouchettes, ceci empêchera également la remontée des larves qui veulent se chrysalider.
3. utiliser des nématodes qui parasitent les larves de sciarides. Vendue dans certaines jardineries, cette méthode de lutte biologique consiste à diluer des nématodes dans de l'eau et d'arroser le vermicompost avec ce mélange. Ce traitement n'affecte pas les vers à compost ainsi que les autres décomposeurs "amis".
4. diluer des huiles essentielles de cannelle et de géranium rosat dans de l'eau et arrosez le substrat envahi. 3 gouttes de chaques dans 1 litre d'eau.
5. placer des herbes aromatiques assez odorantes (romarin, sauge, etc) au abord de la vermicompostière. Elles auraient la faculté de repousser les mouchettes.
6. Retirer manuellement, à l'aide d'un chiffon ou d'un essuie-tout, les pupes qui se trouvent sur les parois à l'intérieur de la vermi et jettez-les le plus loin possible :-)

Les drosophiles sont attirées par les matières sucrées. Veillez donc à enfuir ou à recouvrir les matières sucrées. Etant donné que ces mouchettes sont assez lentes et en petite quantité, il est très facile de les écraser manuellement.

Les psychodidées pondent d'eau l'eau stagnante. Veillez à vider régulièrement et complètement le bac à percolat et le nettoyer si nécessaire.


Solution d'urgence
- sortez votre vermicompostière
- retirez le couvercle et laissez aérer
- recouvrez vos déchets de matières carbonées (carton, sciure de bois, papier journal)
- Laissez-la au repos : ne l’alimentez pas pendant quinze jours

Fabriquez un anti-mouchette, une alternative valable pour tous les insectes volants

Mélangez :

- 1/2 litre d'eau bouillante
- 1 cuillière à café de glycérine (en vente en pharmacie)
- 1 cuillère à café de savon noir
- 1 cuillière à café d'alcool de 60° à 90°

Laissez refroidir et pulvérisez régulièment sur les insectes volants. Ceci n'aura aucun impact négatif pour vos vers mais collera les ailes des insectes leur empêchant ainsi de se déplacer.