Obtenez jusqu'à 3000 € pour créer un compost de quartier ! Prolongation jusqu'au 1er décembre !
fr - nl

Page 8 sur 17 | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17

22/09/2014 17:27
"Planter pour composter"

Dès cet automne, le Centre Paul Duvigneaud s'associe à l'Asbl WORMS pour lancer une campagne qui vise à développer la plantation de tronçons de haies (ou autres formations arbustives...) aux abords des sites de compostage.

Les objectifs? En priorité, stimuler réflexion et action sur le thème des bénéfices que l'entretien de ces aménagements pourrait apporter dans votre quotidien de gestionnaires de la matière organique. Au-delà du simple rôle d'écran vert, la haie conçue dans cette optique (et adaptée au cas par cas, en fonction de l'espace disponible...), peut en effet devenir une source de matériel ligneux: produits de taille/recépage, feuilles mortes, contribuant au bon équilibre du compost (aération, hydratation, carbone/azote : C/N), et pallier éventuellement à des difficultés d'approvisionnement en broyat d'origine plus lointaine.



Mais d'autres types de bénéfices peuvent aussi être attendus. Si les plantations sont diversifiées en espèces et en structure, ce sera tout profit pour l'accueil de la faune sauvage (biodiversité en ville), l'impact sur le cycle de l'eau et le climat urbain...

Dans une perspective de densification de la Région de Bruxelles-Capitale, il importe plus que jamais de développer pour chaque espace la multifonctionnalité. Et les sites de compostage ont leur rôle à jouer!

Des outils

En matière d'information/sensibilisation, mais aussi pour recueillir votre expérience et vos pratiques dans l'utilisation des produits ligneux, évaluer les besoins, les contraintes et le potentiel d'action, nous proposons dans un premier temps:

- une séance "info-rencontre"
sur le thème "Haies urbaines et compostage"

le vendredi 03 octobre 2014 à partir de 18:30


dans la salle de réunion de la Maison de la Paix (rue Van Elewyck 35 à 1050 Ixelles)

Présentation des principes de création/gestion des haies diversifiées (+ arbres têtards...), choix d'espèces (O. Decocq, CPD); rappels sur l'incorporation des ligneux au compost (Benoît Salsac, WORMS); discussion sur les premiers résultats du sondage ci-dessous et alimentation de celui-ci avec le vécu des participants; premières perspectives d'actions concrètes?

Merci de nous prévenir de votre participation en envoyant un email à centrepduvigneaud@gmail.com !


Un sondage

que nous vous invitons à compléter dès maintenant (12 questions max.), et/ou à venir discuter avec nous ce 03/10 pour adapter la suite du projet aux motivations et moyens de terrain

lien vers le sondage : http://form.jotformeu.com/form/42452253056348


La suite, ce devraient être des ateliers de plantation préparés et organisés conjointement par les collectifs intéressés et le Centre Paul Duvigneaud. A la demande, les ateliers pourraient comporter de courtes introductions théoriques pour les membres de chaque compost collectif ou de quartier (espèces plantées, etc.), avant le chantier de plantation lui-même - qui peut prendre place de fin novembre à fin février (moyennant obtention des autorisations nécessaires...).
C'est aux gestionnaires du compost de quartier qu'incomberait ensuite l'entretien de l'aménagement.

Nous espérons que ce projet rencontrera votre participation enthousiaste!

Personne de contact:
Olivier DECOCQ, Centre Paul Duvigneaud asbl, 02 642 24 92 - 0470 100 591 centrepduvigneaud@gmail.com


01/09/2014 11:28
Rentrée 2014

Cette rentrée de septembre 2014 s’annonce d’ores et déjà comme un défi à relever chez WORMS.

De nouvelles recrues !

En effet, après de nombreux atermoiements liés au financement de nos missions d’éducation au compostage à Bruxelles, WORMS a su s’attacher les services de 2 précieuses recrues, à savoir Tineke De Moor et Eric Pellerin. Chargés respectivement de la gestion des formations et du développement des composts de quartiers, ceux-ci assurent, avec Bertrand Vanbelle, le dinosaure de la bande, la difficile tâche de rendre le compostage et les vers de terre plus « cool ».

Les enjeux pour 2014 !

Même s’il s’agit finalement que de présenter et de promouvoir le cycle naturel de la matière organique, il s’avère que cette évidence n’est pas forcément partagée par le plus grand nombre. Heureusement le tableau n’est pas tout noir et les raisons d’espérer une évolution favorable liée à une meilleure valorisation des déchets organiques sont nombreuses.

D’un coté, notons la participation de WORMS à la mise en place de nombreux projets autour de la thématique de l’alimentation durable à Bruxelles. En effet, ce sont alors des projets lancés dans la cadre de l’Alliance Emploi Environnement et souvent co-financés par le Plan FEDER 2014-2019, qui visent une réduction du gaspillage alimentaire par le biais de multiples techniques de transformations et de valorisation des fruits et légumes, et dont les déchets alimentaires ultimes doivent être compostés. Grâce à la participation de MaBru, principal grossiste fournisseur de fruits et légumes à Bruxelles, notre objectif est ici de favoriser le développement d’une véritable filière industrielle liée à l’économie circulaire de la matière organique, permettant notamment la production d’un compost de qualité, utilisable par les agriculteurs urbains et périurbains en circuits courts.

D’un autre coté, le projet Be-Organic, de collecte sélective des déchets organiques de Bruxelles-Propreté sur les communes d’Etterbeek et de Evere, arrive à maturité. En effet, le projet pilote visait initialement à cerner les déchets collectés tant qualitativement que quantitativement, et ce pour mieux déterminer le mode de traitement de ces déchets particuliers. Si l’aberration de brûler les déchets organiques est désormais partagée par un nombre grandissant de citoyens, l’enjeu est ici de savoir si la mise en place d’une unité de méthanisation à grande échelle est judicieuse ou non.

Parallèlement, les dispositifs d’incitations participatives initiés par Mme Evelyne Huytebroeck, ont montré leur efficacité et ne sont certainement pas étrangères à l’ouverture des quelques 70 composts de quartiers au cours des 5 dernières années. Dès la rentrée prochaine, l’ensemble de notre équipe se réjouis de pouvoir collaborer avec Mme Celine Fremault, nouvelle ministre de l’environnement à Bruxelles.

A la lecture de la nouvelle déclaration politique générale du gouvernement de Bruxelles capitale (2014-2019), il en ressort une volonté affirmée de mieux « rationaliser » et « décloisonner » les politiques publiques, et ceux afin d’assurer leur efficacité pour le bien des bruxellois. Même s’il n’est jamais fait mention de collecte sélective des déchets organiques ou du projet de méthanisation, il y est précisé que « la 6ème réforme de l’état permettra d’améliorer les services de propreté et de réorganiser le nettoiement. » Chez WORMS nous espérons surtout que les 2 institutions que sont Bruxelles-Propreté et Bruxelles-Environnement se rapprocheront de manière significative pour faire avancer le débat et évoluer vers une meilleure prévention, gestion et valorisation des déchets. Notamment organiques ;-)

On compte sur vous !


Afin de mener à bien ces actions stratégiques et pour essayer de peser un peu plus dans le débat régional, WORMS a pris conscience de l’importance du nombre de ses adhérents. En effet, il est pour nous essentiel de disposer d’un nombre suffisant d’adhérents, à la fois pour garantir notre crédibilité et notre représentativité, mais aussi pour soutenir notre indépendance financière, condition indispensable à notre liberté de penser. Aussi, nous faisons appel à toutes celles et tous ceux que nous avons jusqu’à présent formé et/ou informé. N’hésitez plus et devenez membre de WORMS asbl.

Bonne rentrée à tous,

Laurent Dennemont
Président de WORMS asbl


29/08/2014 15:43
Formations courtes & gratuites !



Nous essayons de toucher un maximum de monde par nos formations gratuites et ouvertes à tous. Nous en organisons aussi pour des sociétés, des associations, des écoles, des comités de quartier. Nous partageons notre savoir-faire avec grande joie à tout ceux qui le souhaite. Aucun prérequis n'est nécessaire pour nos formations.

Bruxelles Environnement a programmé ses formations courtes et gratuites pour 2014.

Formation courte de compostage au jardin

Cette formation s’adresse aux personnes qui possèdent un jardin, qu’il soit petit, moyen ou grand.

DateHoraireLieuInscriptionPrix
Samedi 21 juin 201410h - 13hSerres Communales de Woluwe-Saint-Lambertinfo@wormsasbl.orgGratuit
Samedi 13 septembre 201410h - 13hMaison de la Paixinfo@wormsasbl.orgGratuit
Samedi 7 février 201510h - 13hà définir (Uccle ou Ixelles)info@wormsasbl.orgGratuit
Samedi 7 mars 201510h - 13hà définirinfo@wormsasbl.orgGratuit


Formation courte de compostage en appartement

Cette formation est essentiellement destinée aux personnes ne possédant pas de jardin mais qui souhaitent réduire la quantité de déchets qui finissent à l’incinérateur.



DateHoraireLieuInscriptionPrix
Samedi 21 juin 201415h - 18hSerres Communales de Woluwe-Saint-Lambertinfo@wormsasbl.orgGratuit
Samedi 13 septembre 201415h - 18hMaison de la Paixinfo@wormsasbl.orgGratuit
Samedi 11 octobre 201415h - 18hLa ferme Nos Pilifsinfo@wormsasbl.orgGratuit
Samedi 22 novembre 201415h - 18hMaison de la Paixinfo@wormsasbl.orgGratuit
Samedi 7 février 201515h - 18hCentre d'Ecologie Urbaineinfo@wormsasbl.orgGratuit
Samedi 7 mars 201515h - 18hA définirinfo@wormsasbl.orgGratuit


Formation courte de compostage de quartier

Formation théorique et pratique de 3 heures, destinée aux groupements d’habitants (immeuble - rue - quartier) qui souhaitent se lancer dans le compostage de quartier/collectif.

DateHoraireLieuInscription
Samedi 28 juin 201410h - 13hMaison Eco, Saint Gillesinfo@wormsasbl.org
Samedi 22 novembre 201410h - 13hMaison de la Paixinfo@wormsasbl.org



Ces formations vous permettront d'acquérir les connaissances nécessaires pour la pratique du compostage.
Aucun prérequis est nécessaire.

Comment vous inscrire ?

Envoyez vos coordonnées complètes (adresse postale + email + date de formation),
- par téléphone au 02/611 37 53
- par mail à info@wormsasbl.org


N'hésitez plus, inscrivez-vous et compostez avec nous !

"A l'initiative de Bruxelles Environnement"



26/08/2014 15:54
La gestion des pelouses

Les tontes de pelouse sont généralement des matières vertes à traiter en grandes quantités. Elles figurent parmi les matières les plus difficiles à composter car, peu structurées, riches en eau et en azote, elles se tassent rapidement et empêchent une bonne circulation de l’air. Mal compostées, elles sont souvent à l’origine de mauvaises odeurs. Un grand tas d’herbe risque même de polluer le sol et la nappe phréatique à cause d’un liquide (lixiviat) qui risquerait de s’écouler suite au pourrissement des tontes, ce qui est loin d’être comparable au compostage. Mais il ne s’agit pas d’une fatalité. Plusieurs astuces existent :


Que peut-on faire des tontes de pelouse en cas de trop grandes quantités?

● Planter plus de fleurs et arbustes au jardin afin de réduire la quantité de déchets de tonte (réduire la surface de pelouse).
● Laisser l’herbe sur place (= l’herbicyclage). Ce processus permet de restituer la matière organique au sol, de lui faire perdre son acidité et de freiner la prolifération des mousses. Pas très joli au début, mais vous évitez de devoir recourir à des engrais !
● Des tondeuses spéciales sont conçues pour couper l’herbe au plus fin et la pulvériser sur le terrain. Ce sont des tondeuses «mulcheuses» ou «gyro-broyeuses». Mais il est possible de se contenter d’une bonne tondeuse classique. Dans ce cas, tondez au maximum tous les cinq jours en période de forte croissance.
● Mulching : Utiliser l’herbe coupée comme paillis au pied des plantes au jardin. Dans le potager, vous pourriez également épandre les déchets de tonte en paillage. Elle servira de nutrition pour le sol et empêchera les mauvaises herbes de pousser en leur privant d’une partie de la lumière.

Attention : Dans le potager, évitez d’épandre les tontes en semence ! Faites plutôt plaisir aux poules en leur donnant les tontes en semence, elles en raffolent !


Si vous décidez de composter les tontes qui vous restent, voici quelques conseils :

● Etant peu structurées, mélangez toujours les tontes de pelouse avec des matières «brunes» (feuilles mortes, fines tailles de haie, paille, carton, etc.). Ce mélange sera d’autant plus facile à réaliser hors de la compostière et tout de suite après la tonte.
● Mettez le gazon en fine couche dans la compostière (3-4 cm).
● Eventuellement laissez sécher sur place l’herbe coupée pour que l’humidité s’évapore. C'est ce qu’on appelle le pré-fanage. Ensuite, vous incorporez l’herbe au compost.
● Eventuellement mélangez les tontes avec de la vieille terre (en cas des maladies, l’échauffement du compost permet de la stériliser).


Veillez toujours à bien appliquer les trois règles de bases pour obtenir un bon compost :

- Une mélange équilibré des matières (Rapport C/N) : Matière brune = C = dure et sèche / Matière verte = N = molle et humide
- L’aération
- L’humidité


Protégez l'environnement urbain et les abeilles avec Apis Bruoc Sella et lisez leur geste du mois : Tondre sa pelouse, mais pas n'importe comment !




Sources: WORMS asbl, Ken Thompson, Comité Jean Pain, Lili Michaud.



25/08/2014 18:23
WORMS au salon Valériane




Venez retrouvez WORMS lors du salon BIO Valériane organisé par Nature & Progrès à Namur du 5 au 7 septembre 2014 ! WORMS sera présent pour cette 30ème édition du salon avec un stand (dans le petit hall, emplacement J16) tenu par des bénévoles afin de présenter l'ensemble des activités de l'Asbl. Vous pourrez aussi y trouver des réponses à vos questions sur les techniques de compostage au jardin, en appartement et dans les composts de quartier.

A noter que Benoît Salsac donnera une conférence le samedi 6 septembre de 17h à 18h50 dans la salle 3 sur le thème : « Le compost: un aliment durable du sol ». En effet, un sol nourri de manière saine et naturelle favorise la bonne croissance des fruits, des légumes et des plantes dans le respect de la vie. Pour obtenir une terre de bonne qualité et vivante, il est primordial d'y apporter un amendement organique qui la fertilisera de manière naturelle. Le compost permet l'amélioration des qualités physiques, chimiques et biologiques des sols, ce dernier point étant essentiel. Retrouvez le programme des conférences sur le site de Valériane.

Concours : 12 entrées à gagner pour le salon BIO Valériane !


Comment participer : prenez une photo de vous devant votre compostière / vermicompostière / compost de quartier, envoyez vos photos à info@wormsasbl.org et répondez à la question suivante : combien de vers se trouvent dans un 1 kilogramme de vers adultes ? Envoyez votre réponse au plus tard le mercredi 3 septembre 2014 en indiquant la date à laquelle vous souhaiteriez venir au salon, ainsi que vos coordonnées (prénom, nom & numéro de GSM). A noter qu'en envoyant vos photos, vous acceptez qu'elles soient publiées sur la page Facebook de WORMS.

Enfin, notez que si vous souhaitez composter en appartement, des vermicompostières Eco-Worms seront disponibles sur un autre stand du salon. Vous pourrez également y trouver des vers de terre pour commencer à vermicomposter !


Page 8 sur 17 | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17